Abonnement
Nous attendons une explosion du CA dans le domaine des objets connectés, rencontre avec Olivier Malandra, Avanquest


olivier malendraDepuis 3 mois, Olivier Malandra s’occupe du retail et des objets connectés pour Avanquest en France. Il évoque les nouvelles orientations vers les systèmes connectés mais également la stratégie d’Avanquest sur les marchés plus traditionnels.

N’hésitez pas à regarder la vidéo pour connaître l’intégralité des propos.



« Le marché des objets connectés présente un réel relais de croissance pour Avanquest et constitue une extension directe de notre savoir-faire de départ. Nous avons choisi de nous concentrer sur quelques segments comme le logiciel, la maison, les loisirs ou la photo. Pour cela, nous avons identifié une gamme d’objets notamment dans le domaine des caméras vidéo. Ainsi, dans les mois qui viennent, nous proposerons au marché une caméra pour les enfants, un modèle destiné à la maison, un système embarqué pour les voitures et enfin une caméra portable.
Tous ces objets communiquent en WIFI dans l’environnement de la maison et sont pilotables depuis un iPhone. Le modèle embarqué fait exception car les données ne sont pas stockées sur un serveur mais sur une carte SIM.


Notre positionnement bien spécifique et clair suscite l’intérêt des acheteurs qui attendent bien entendu maintenant de voir les produits en fonctionnement ; ce qui est prévu dès la rentrée avec un planning de sorties sur Q4 / 2014.
Cette année, nous observons beaucoup d’innovations, de nouveaux produits, des acteurs entrants sur le marché notamment avec des objets connectés qui sont souvent l’extension d’une compétence ou d’un savoir-faire existant dans les domaines de la navigation, du sport, de la santé par exemple. Chacun cherche un système connecté et original qui exploite et améliore l’existant de l’entreprise. Ces objets prendront alors naturellement leurs places dans les rayons d’appartenance, les balances connectées se trouvant alors, par exemple, dans l’environnement de la santé mais pas nécessairement dans les rayons numériques.


Quelques sociétés annoncent déjà des CA de plusieurs centaines de millions d’euros sur les marchés des objets connectés et nous attendons une explosion dans ce domaine avec certes déjà une concurrence importante des acteurs et beaucoup de produits innovants qui ne trouveront peut-être pas tous leurs marchés. Tout cela fait partie du mécanisme de la création d’un nouveau segment.


Concernant nos offres plus traditionnelles, nous souhaitons mettre l’accent sur les produits éditoriaux développés par Avanquest, comme ExpertPDF ou le Code de la Route. Nous allons mettre plus d’emphase marketing sur ces offres maison. D’un autre côté, nous poursuivons le développement de grosses licences que nous avons initialisées, par exemple avec McAfee. Enfin, sur les jeux, nous voulons mutualiser au maximum avec d’autres pays pour avoir des contrats européens et bénéficier d’un effet de masse. 
»
Publié le 4 juin 2014
SQ 250-300