Abonnement
Les jouets et produits high-tech les plus recherchés à la veille de Noël
Un Français sur deux souhaitant acheter au moins un produit high-tech pour Noël prévoit d’acquérir un objet connecté : montre, bracelet, jouet, appareil de cuisine et station météo en tête. L’informatique arrive juste ensuite avec 47 % d’intentions d’achat, portée par les tablettes et les ordinateurs portables. Tel est le constat dressé par le groupe média Purch qui dévoile les derniers résultats de son étude* sur les produits les attendus au pied du sapin : qu'il s'agissent de jouets ou de produits high-tech. Une deuxième étude sur les recherches menées par les internautes, menée par Bonial, complète cette analyse.

Malgré un marché des tablettes en déclin depuis 2015, pour Noël 2016, l’ordinateur portable est l’objet plébiscité par les technophiles français, qui sont 29 % à l’avoir mis en tête de leur liste au Père Noël – tendance largement portée par l’engouement autour des ordinateurs hybrides (avec un écran détachable), et des PC portables gaming. 

L’autre star de cette étude est le casque audio, puisque 18 % des amateurs de high-tech en rêvent. Parmi eux, 69 % veulent un casque sans fil (31 % pour les filaires). Un véritable plébiscite qui souligne la démocratisation de ce type d’équipement en 2016, notamment pour accompagner les activitéssportives, mais aussi en partie portée par l’absence de prise Jack du dernier modèle de l’iPhone.

Viennent ensuite l’audio-vidéo (41 %) et la téléphonie (40 %). Parmi les téléphones, c’est Android qui reste en tête des intentions d’achat, à 60 %, deux fois plus que les téléphone iOS (29 %). Windows Mobile ne représente que 4% des achats prévus - en perte de vitesse par rapport à 2015 où ces téléphones représentaient 10 % des achats prévus.
22% des technophiles croisent les doigts pour que le Père Noël soit passé chez Apple, en particulier pour plus jeunes (28% des 18-29 ans). Les smartphones Androïd sont quant à eux attendus dans le sud-est (32 % des habitants des régions Rhône-Alpes, PACA et Languedoc-Roussillon) et particulièrement par la génération des 30-44 ans, sans doute moins touchée que les jeunes par le besoin d’avoir le dernier produit à la mode. 

Les consoles de jeux (22 %), les télévisions (21 %) et les appareils photo (19 %) suivent, avant les trottinettes électriques et les gyropodes (8%), des produits relativement chers, qui émergent comme un nouveau segment.

Parmi les consoles de jeux, les consoles de salon représentent 70 % des intentions d’achats, portées par les sorties récentes de plusieurs modèles, notamment chez Sony (PS 4 Pro et PS 4 Slim) et Microsoft (Xbox One S).
A l’ère de la réalité virtuelle et des consoles 4K, on note également un phénomène de rétro-gaming grandissant, avec la sortie de la Nintendo NES Mini, appréciée des nostalgiques, qui s’est retrouvé très rapidement en rupture de stock chez les distributeurs. Les consoles portables, quant à elles, attirent 30 % des Français prévoyant un achat de console de jeux.

A l’occasion des fêtes de fin d’année 2016, 64 % des français ayant l’intention d’acheter des produits high-tech prévoient de dépenser plus de 200 euros dans des produits high-tech. Le budget moyen des Français pour les produits technologiques s’élève à 366 € sur la période de Noël, en légère hausse par rapport à 2015, où ce budget moyen s’établissait à 361 euros. 
Les Français les plus aisés (CSP+) prévoient un budget moyen de 453 € pour leurs achats high-tech de Noël. Parmi eux, une personne sur dix se prépare à dépenser plus de 1000 euros dans cette catégorie de produits. 12 % des Franciliens intentionnistes sont à la recherche des plus petits prix et prévoient un budget en dessous de 100 € pour leurs achats high-tech.
La classe d’âge disposant du budget moyen le plus élevé est celle des 45-59 ans puisqu’elle s’apprête à dépenser autour de 434 euros pour se fournir en produit technologiques.


Les produits les plus recherchés sur Internet

Parallèlement, Bonial vient de présenter une étude comparative sur les recherches menées sur son portail et ses applications mobiles en lien avec l’univers du jouet. Ces recherches permettent de fournir des indications sur les « tops » et les « flops » du secteur. Quels seront les produits les plus vendus ? Quels sont les types de jouets les plus recherchés ? Quelles marques ou licences sont à la pointe ? 

Les parents qui ne sont pas à la page ou éprouveraient quelques difficultés à la tourner peuvent se réjouir. Les marques cultes qui ont bercé notre enfance font toujours figure de références, bien que la high-tech et les licences japonaises confirment leur statut de valeur sûre. Ainsi Playstation, qui souffle sa 21ème bougie en Europe, Playmobil que l’on ne présente plus, et Pokémon, franchise créée par Satoshi Tajiri en 1996, s’accaparent les trois premières places de ce classement.

Les Pokemon poursuivent sur leur lancée avec +71% de volume de recherches vs 2015. A l’inverse, Lego quitte le podium et enregistre une baisse conséquente des volumes de recherches à hauteur de 54%. La trottinette « traditionnelle » gagne une place dans ce classement. De leur côté, parmi les « grands classiques », le vélo et la marque Nintendo sont respectivement relégués en 6ème et 9ème position et connaissent une chute du volume de recherches (36% et 28%). Enfin, le baby-foot, avec une hausse de volume (+37%), se maintient en 10ème position.





De la même façon que pour les produits, Playstation et Playmobil se trouvent en tête des marques les plus recherchées en 2016. De son côté, Xbox gagne une place au classement et s’impose comme la marque à connaître la plus forte hausse des volumes de recherches entre 2015 et 2016 (+ 102%). Nouvel entrant dans ce classement, l'éditeur californien de jeu vidéo Electronic Arts (EA games) qui confirme la percée des jeux vidéo.
De leur côté, Lego, Mattel, Vtech et Kapla reculent dans ce classement 2016.
D’une manière générale, le marché dans son ensemble affiche une étonnante stabilité, dans la mesure où seul un nouveau challenger apparaît cette année au sein du Top 10. Ce qui entraine la sortie du fabricant français Smoby du classement.




Contrairement à 2015, le volume de recherche des licences Call of Duty et Disney s’inscrivent à la baisse.
Bonial note également l’arrivée dans ce classement de Nerf, Pixar et Paw Patrol et du retour de Meccano. Contrairement au palmarès des fabricants, un vent de renouveau souffle bel et bien sur le marché des licences.

Par catégories, les jeux de Sport/Plein air s’imposent cette année sur la plus haute marche du podium. Constituant 17% des recherches de jouet en 2016, ce sont les cadeaux incontournables de Noël !

Les jouets technologiques, désormais orphelins des consoles et jeux vidéo qui représentent une catégorie à part entière perdent 3 places. En revanche, si ces derniers étaient associés à la catégorie Jeux Vidéo, ils représenteraient 26% des volumes de recherche et caracoleraient en tête du classement Bonial.

Comme en 2015, les figurines s’accrochent à la 3ème marche du podium (12% des recherches de jouet). De leur côté, les véhicules intègrent ce classement à la 5ème position et l’univers bébé s’accapare la 6ème place de ce Top 13 en gagnant une place. Les jeux créatifs/éducatifs, les jeux de construction, les déguisements, les jeux de sociétés et les peluches sont en baisse de popularité.


* Méthodologie
L’étude, réalisée entre les 1er octobre et 30 novembre 2015 et 2016, a permis d’analyser un échantillon de plus de 15 000 recherches effectuées sur le portail Bonial.fr et sur ses déclinaisons smartphones et tablettes (plus de 3,5 Millions d’utilisateurs uniques mensuels).
 

Publié le 14 décembre 2016
SQ 250-300