Abonnement
Contenu généré par les consommateurs : un impact (positif) à ne surtout pas sous-estimer
Faisant désormais partie intégrante du processus d’achat, le contenu généré par les consommateurs (CGC) s’affirme désormais comme une tendance de fond sur le marché mondial, et son utilisation ne cesse de croître. Ce que confirme d'ailleurs une étude Bazaarvoice.

En 2016, les avis envoyés sur la plateforme Bazaarvoice provenaient de 186 pays. Bien que l’Amérique du Nord reste en tête (avec 42 856 millions d’avis générés), les consommateurs européens ne sont pas en reste, et ont généré l'an dernier 8 649 millions d’avis en 2016. 

Afin de collecter ces précieux contenus, les marques et les distributeurs ont différentes stratégies : demande par mail après l'achat, échange contre des récompenses, demande via les réseaux sociaux, via un programme, etc. Plus ces stratégies sont variées, meilleurs sont les résultats. En effet, certaines de ces tactiques sont déployées à grande échelle, d’autres de manière plus succincte pour répondre aux besoin spécifiques d’une population ou d’une entreprise. L’e-mail reste néanmoins la stratégie la plus courante pour augmenter le volume d’avis obtenus, en particulier pour les entreprises qui possèdent des sites d’e-commerce ou de solides intégrations avec leurs systèmes de CRM.

En Europe, ces e-mails post-intéraction sont même plus efficaces pour augmenter le volume d’avis qu’en Amérique du Nord. Cela pourrait s’expliquer par une lassitude du marché américain face aux e-mails marketing, par la maturité de celui-ci ou par les différences de réglementation entre les régions. Ces résultats peuvent être compensés par un investissement dans des tactiques annexes, telles que l’envoi d’échantillons produits ou une récompense via un tirage au sort.


Publié le 22 août 2017
SQ 250-300