Commentaires
Les 5 derniers commentaires
Abonnement
Advance Wars 2 : un jeu de stratégie qui ne prend pas la tête

Anticipation, réflexion, intelligence… Pour jouer à Advance Wars 2 – Black Hole Rising, il faut des qualités de gestion. Le joueur sera tout le temps dans le camp des rouges (c’est un peu nul). Chaque troupe a des points de vie (10 pour démarrer et au maximum aussi) qu’elle perdra ou augmentera lors des batailles. Le joueur commande aussi un général qui a des pouvoirs particuliers : le pouvoir minimum lui permet d’augmenter les attaques, la puissance de feu… Il peut aussi déplacer un peu plus loin les unités, les réparer plus facilement… Ces pouvoirs sont gagnés au fur et à mesure des batailles remportées. Evidemment, on en a qu’un et il ne peut pas mourir sauf si on perd la partie.
Le seul problème : c’est quand on a pas le niveau requis, cela devient trop dur. Il faut donc s’entraîner pour devenir meilleur. Dans les escarmouches, parfois les ennemis ont trop d’immeubles pour démarrer la partie. Bien sûr, c’est le hasard qui choisit. Mais grâce aux revenus des immeubles, les ennemis peuvent acheter plus d’unités et la partie est faussée. Et c’est très rarement l’inverse ! Enfin, les immeubles permettent de gagner des points au cours de la partie. Une troupe qui se pose sur un immeuble peut le capturer et gagner ainsi des PV (points de vie) supplémentaire.

Ici, l’argent c’est essentiel. Si on en beaucoup, on peut construire de nouvelles unités dans des usines et des ports. Mais on peut aussi les capturer. Il faut alors des fantassins ou de l’infanterie mécanisée. Ensuite on peut amener les tanks qui garderont la ville.
La science du développement des unités est indispensable. En fonction de la position des cases bleues, les unités pourront se déplacer pour attaquer ou fuir l’ennemi. On peut aussi attendre, en position, que l’ennemi arrive. Attention à surveiller l’essence des véhicules. En cas de panne sèche, on s’autodétruit. Les plus malins achèteront des armes de tir à distance qui leur permettront de détruire leur adversaire sans prendre de risque. Mais attention aux tirs directs, en provenance des chars par exemple, qui exploseront les lances missiles en un instant.

Plus on gagne de parties, plus on progresse dans la hiérarchie. On gagne des rangs et des récompenses. Mais au fur et à mesure, le jeu devient de plus en plus difficile. Objectif à atteindre : 300 points. Force, technique et durée ! Telle est la devise d’Advance Wars 2. L’un des meilleurs jeux pour le GBA grâce à son réalisme.
Quant aux parties avec d’autres joueurs, elles permettent de jouer pendant des heures. On peut jouer avec une seule cartouche ou avec plusieurs et jusqu’à quatre grâce au Gamelink. Enfin, il est possible de créer ses cartes de jeu et même de reprendre celles de ses amis.

Publié le 5 mars 2004
SQ 250-300