Abonnement
Héros de la Ligue des Justiciers

Superman, l’homme d’acier, Batman, l’homme chauve-souris, Wonder woman, la princesse Diana d’une certaine tribu amazone et tant d’autres figures marquantes sont les figurants de cette nouvelle adaptation de comics.
Avoir la possibilité d’incarner les plus grands héros est devenue chose possible grâce aux jeux vidéo mais ce fantasme ne peut être réel que si l’adaptation est correctement réalisée.

Souvenirs, souvenirs...

A l’époque de l’arrivée des consoles, quelques titres du genre beat’em all ont marqué nos esprits, que ce soit Double dragon sur Amstrad ou Street of Rage sur Mégadrive.
Le joueur devait avancer dans des couloirs afin d’affronter tous les ennemis présents à l’écran pour au final combattre un boss démesuré. Mais depuis, le genre s’est diversifié pour répondre aux attentes sur consoles et PC.

Je suis un gentil et je suis poursuivi par un méchant

Encore une fois, le mal est présent sur la terre et il menace ses habitants. Ainsi, Superman, Batman et toute la clique répondent présents afin de contrecarrer les plans de leur vil ennemi Brainiac.
Pour cela, chacun devra user de ses atouts pour stopper ce dernier. Le joueur pourra utiliser plusieurs héros et abuser de chacun de leurs supers et extraordinaires pouvoirs de destruction massive.

Pour chaque mission, le joueur a la possibilité d’incarner deux personnages différents, le deuxième étant géré par un ami ou l’intelligence artificielle. Arrivé à la moitié du jeu, le joueur pourra désigner quelle équipe fera telle ou telle mission, le joueur devenant ainsi le commandant de la ligue des justiciers, rien de moins. Au cours des combats, il sera possible de collectionner des boucliers servant à acheter de nouvelles tenues ou de nouveaux personnages jouables. Cet aspect a le mérite d’augmenter la durée de vie du jeu, celle-ci étant trop courte au vu des 6 à 7 heures pour terminer le jeu.

Tous les héros ont leurs défauts

La ligue des justiciers se compose de héros fantastiques qui dégagent une sorte de grandeur et de puissance. Or, lorsque l’on joue à « Héros de la ligue des justiciers », rien ne ressort, l’ambiance n’est jamais présente : les musiques sont mal appropriées, les bruitages trop discrets, tout ce petit monde manque de saveurs.

De plus, la plupart des éléments du décor sont destructibles et la possibilité de les utiliser comme arme reste toujours plaisante à employer. Les actions sont réalistes en fonction des possibilités de chacun, ainsi Batman et Flash ne seront pas capables de porter de lourds éléments comme une voiture alors que Superman ou Green Lantern peuvent porter n’importe quel objet. Mais, ces petits détails ne suffisent pas à enjoliver le tableau et ils sont d'ailleurs entachés par quelques ralentissements en présence de trop d'ennemis.
Certains objets utilisables font comme si les murs n’existaient pas, en gros, une voiture dans les mains d’un superman peut traverser un mur sans aucune égratignure...

Qu’il est dur d’être un super héros !!

Quel dommage d’avoir gâché une telle équipe, les bases étaient pourtant bien là, des personnages charismatiques, des pouvoirs à pleuvoir et un jeu sur les comics.
Mais non, l’attente est toujours présente et la déception aussi. Pourtant ce petit jeu avait le mérite de proposer des héros légendaires aux pouvoirs gigantesques et avec des muscles d’acier, mais rien n’y fait, l’ambiance n’est pas là.
Un coup de folie aurait été profitable permettant aux acharnés du pad de dézinguer du vilain pour enfin sortir de cet aspect calme et soporifique et ce n’est pas les discours comiques de Flash qui permettrait cela. Les héros de la ligue des justiciers ont essuyé de nombreuses batailles toutes plus dangereuses que les autres mais il en est une dont ils ne se relèveront pas, le passage sur console... Tous les personnages sont bien modélisés, que ce soit leurs vêtements ou leurs différentes attaques, les effets spéciaux sont (trop) discrets et bien réalisés. Du côté des environnements, la variété est de mise et on retrouve de tout, des pots de fleurs, des bancs, des voitures, des poteaux, enfin beaucoup d’interactivité avec le décor. Par contre, ces éléments interactifs sont un peu carrés dans leur modélisation d’où une impression étrange d’un travail en demie teinte. Malheureusement, quelques ralentissements apparaissent lors d’évènements mouvementés mais le jeu est tout à fait acceptable.

Même si la musique est augmentée à fond dans les options, elle reste presque inaudible et les morceaux ne sont pour la plupart pas très adaptés au genre proposé. Les bruitages ne sont pas non plus très originaux mais ils ont le mérite de coller à toutes les actions entreprises par le joueur. Ensuite, au cours des combats, chaque personnage possède ses remarques permettant au joueur d’écouter les besoins de chacun avec une mention spéciale pour les dialogues du héros Flash, ceux-ci étant simples, drôles mais efficaces.

Dans le menu, il est possible de connaître les caractéristiques principales des héros, leur histoire et d’où ils viennent. Mais au cours du jeu, plus le joueur récolte de boucliers, et plus il pourra acheter de nouvelles tenues ou de nouveaux joueurs. Cette collection ne permet pas au titre d’augmenter suffisamment sa durée de vie.

Critique de Cyril Lequy
Retrouvez cet article sur dvd critiques.com Cliquez ICI

Publié le 5 janvier 2007
SQ 250-300